Ne jamais perdre son sens de l’humour

Il y a des jours comme ça, où tout va de travers! Au petit-déjeuner, la brique de lait vous échappe des mains et inonde le carrelage de la cuisine, vous voulez prendre votre vélo, il a un pneu plat, et vous voilà coincé dans un bus archibondé, par 30 degrés à l’ombre. Sauf à être vraiment stoïque, il y a vraiment de quoi se mettre en colère. Seulement voilà, la mauvaise humeur est contagieuse. Mieux vaut donc prendre les choses avec le sourire. Le sourire, dont on dit qu’il est la «monnaie du bonheur», parce que l’on est mieux disposé à l’égard des gens souriants que de ceux dont la joie n’éclaire jamais les traits.

De bonnes raisons de rire
Le rire est, dit-on, le plus efficace des médicaments. Mais que pensent de cet adage les chercheurs et les scientifiques? On sait encore peu de chose des effets que le rire a sur le corps humain. On constate simplement que le coeur bat plus vite, que la tension artérielle augmente dans des proportions bienfaisantes et que la respiration s’accélère, amenant des quantités plus grandes d’air dans les poumons et davantage d’oxygène au cerveau, lequel trouve dans ce carburant de quoi accroître son rendement. Le rire exerce sur l’ensemble de l’organisme un effet équilibrant, s’expliquant par une production accrue d’endorphines. Les endorphines, que l’on appelle souvent les «hormones du bonheur», sont des neurotransmetteurs qui agissent sur les récepteurs opiacés, dont l’activation procure des sensations de plaisir. Peut-on imaginer meilleure raison de rire?

Trêve de plaisanteries: le fait est que beaucoup de gens, qui ont sans doute leurs raisons, ne rient plus. Alors que les enfants rient jusqu’à 400 fois par jour, la courbe du rire pique brusquement du nez par la suite. Les adultes ne rient plus que 15 fois, en moyenne, par jour. Plus on avance dans la vie, plus nous menace un véritable déficit de rire. Et la qualité de vie n’est pas seule à en pâtir. Le rendement aussi en souffre.

«We are not amused»
Refoulement, évacuation, sublimation – le psychisme humain réagit différemment à ce qui lui pèse. Permettant d’exprimer de manière constructive un conflit psychique, l’humour paraît être un mécanisme de résolution particulièrement efficace. Un rire libérateur permet bien souvent d’évacuer une tension intérieure. Alors, de grâce, un petit effort pour faire remonter la courbe du rire. On n’y a tout à gagner, rien à perdre.
 

Un fou rire qui a fait les grands titres: Hans-Rudolf Merz – Bündnerfleisch:
https://youtu.be/E5agWxzWTsc

L’optimisme s’apprend
On peut inculquer l’optimisme à son cerveau. C’est ce que montre une étude que des chercheurs de l’Université du Wisconsin ont effectuée chez 25 personnes qui s’étaient inscrites pour se faire vacciner contre la grippe. Avant de les vacciner, les chercheurs procédèrent avec ces personnes à un programme de méditation de huit semaines.

Résultat, une production d’anticorps nettement plus élevée chez eux que chez les sujets témoins.

Pas drôle, la reine
Mais l’humour n’est pas toujours vu d’un bon oeil.

Il est considéré dans certaines sphères de la société comme une marque d’irrespect. Le «We are not amused» offensé de la reine Victoria découvrant le monstrueux lit à baldaquin, taillé dans de la roche schisteuse, qu’avait cru bon de lui offrir un riche industriel, est resté célèbre.

Le cerveau est le plus important de nos organes. Et pourtant, il reste tant de choses à découvrir à son sujet.

La Ligue suisse pour le cerveau soutient la recherche neurobiologique conduite en Suisse et fournit au public des conseils pour une bonne santé cérébrale.

Nous sommes entièrement financée par des donateurs privés. Vous contribuerez ainsi à l’encouragement de la recherche sur le cerveau pratiquée en Suisse.

Faire un don

La Semaine du cerveau 2021 – Enregistrements

 

En raison de la situation sanitaire, les conférences (du 15 au 19 mars 2021) ont été organisés cette année sous forme de visio-conférences accessibles à tous. Cliquez ici pour accéder aux enregistrements.

Plus

Magazine «le Cerveau»

 

« le Cerveau » paraît tous les trimestres; il est envoyé gratuitement aux donateurs de la Ligue suisse pour le cerveau. Commandez un spécimen!

Plus

Wir verwenden Cookies und Analysetools, um Ihnen den bestmöglichen Service zu gewährleisten. Indem Sie auf der Seite weitersurfen, stimmen Sie der Verwendung von Cookies und Analysetools zu. Weitere Informationen finden Sie in unseren Datenschutzbestimmungen ».

Ich stimme zu

Nous utilisons des cookies et des outils d’analyse dans le but de vous garantir le meilleur service possible. En continuant de surfer sur notre site, vous donnez votre consentement à l’utilisation de cookies et d’outils d’analyse. Veuillez consulter no dispositions relatives à la protection des données » pour de plus amples informations.

J’accepte