Imagination et créativité

Cet article est issu de notre magazine « le Cerveau », qui paraît quatre fois par année et que reçoivent gratuitement les donatrices et donateurs de la Ligue suisse pour le cerveau. Commandez-en ici un exemplaire à l’essai pour recevoir chez vous d’autres articles tout aussi passionnants.

«Qu’est-ce qui distingue l’homme du chimpanzé?», demandait il y a plus de 40 ans le chansonnier bernois Mani Matter dans une chanson intitulée «Complexes»*. Une bonne question pour nous qui partageons 98 pour cent de notre patrimoine génétique avec nos plus proches parents, les singes hominidés. Une question à laquelle répondait d’ailleurs le titre de la chanson. La recherche sur le cerveau voit, elle, une grande différence dans l’extraordinaire créativité de l’homme, lequel transmet à d’autres les découvertes qu’il fait dans les sciences, dans la technique et dans les arts. Pour les besoins de son livre, «Créativité», le chercheur ès créativité Mihaly Csikszentmihalyi (prononcer tschik sent mihaji) s’est entretenu avec de nombreux créatifs exerçant les métiers les plus divers. Voici les enseignements les plus importants qu’il en a retirés:

Cinq étapes pour se faire une vie créative
1. Essayez de vous étonner de quelque chose chaque jour de votre vie! Les créatifs se préservent une curiosité enfantine. Ils ne perdent jamais leur faculté d’émerveillement. Car sans émerveillement, la vie devient machinale. Les gens créatifs ne prétendent pas avoir réponse à tout ce qui se passe autour d’eux. S’ils interrogent l’évidence, c’est parce qu’ils sentent les problèmes avant que le grand public ne les perçoive.

2. Concentrez-vous sur quelque chose! Que de soirées bêtement perdues à regarder machinalement la télévision, à feuilleter un magazine ennuyeux et à discuter de choses sans intérêt. Cette passivité est à éviter. Essayez de faire quelque chose, et de le faire avec application. Tout ce qu’on fait bien donne du plaisir. Que ce soit écrire un poème ou courir dans les bois. Lorsqu’on se donne du mal, qu’on s’applique, le vécu qu’on en éprouve augmente de qualité.

3. Produisez le plus possible d’idées! En n’ayant en vue, dans un premier temps, que la quantité; gardez le tri et les critères de qualité pour plus tard. Si vous avez à écrire une lettre de remerciement ou un rapport, choisissez un mot clé et cherchez pour celui-ci le plus grand nombre possible de synonymes. Même une idée farfelue peut donner à votre pensée une direction entièrement nouvelle. Mais il faut tout de même avoir le courage d’écarter ce qui est inutilisable. Pour être bon, il faut être prêt à laisser tomber une mauvaise solution sans en faire toute une histoire.

4. Il faut protéger ses énergies créatrices! Érigez des remparts contre les distractions! Efforcez-vous de maîtriser votre emploi du temps. Il est vrai que les besoins des enfants, les exigences des partenaires, des supérieurs ou des clients passent souvent en premier, mais le temps est néanmoins plus flexible qu’on a tendance à le croire. Contre la marée des appels téléphoniques, protégez-vous au moyen d’un répondeur. N’oubliez pas que la créativité a aussi besoin de temps.

5. Essayez-vous à plusieurs activités créatives! Commencez par des choses qui vous donnent déjà du plaisir, et entendez ensuite l’expérience à des domaines voisins. Si vous aimez lire le journal, achetez pour changer un livre traitant d’un sujet politique. Au premier abord, une nouvelle activité est toujours difficile. Une certaine insistance est indispensable. Il serait toutefois insensé de persévérer dans une voie ne vous faisant aucun plaisir et ne donnant aucun espoir d’en avoir un jour.

La créativité aux différents âges de la vie
Nombreux sont les domaines de la vie, tels la sexualité ou le sport, dans lesquels l’être humain atteint son zénith entre vingt et trente ans. C’est aussi dans son jeune âge que l’on a le plus de facilité à apprendre par cœur des dates qui ne servent à rien. Il en est tout autrement de la créativité. Décédé en 1994, le prix Nobel Linus Pauling expliquait à 91 ans avoir publié deux fois plus entre septante et nonante ans qu’au cours des vingt années précédentes. Ce qui caractérise les êtres créatifs âgés est la passion avec laquelle ils sont capables de s’engager pour des buts qu’ils trouvent excitants et profitables, quand bien même ils seraient en fin de compte inatteignables. Car la créativité fait vivre plus intensément. Mihaly Csikszentmihalyi: «La passion du peintre face à son chevalet, du scientifique dans son laboratoire est très proche de l’idéal d’une vie accomplie, que nous sommes si nombreux à rêver et si peu à atteindre.»

Conseil de lecture: Mihaly Csikszentmihalyi: La créativité: psychologie de la découverte et de l’invention, 2006, Robert Laffont.

* Titre original «Hemmige»

Le cerveau est le plus important de nos organes. Et pourtant, il reste tant de choses à découvrir à son sujet.

La Ligue suisse pour le cerveau soutient la recherche neurobiologique conduite en Suisse et fournit au public des conseils pour une bonne santé cérébrale.

Nous sommes entièrement financée par des donateurs privés. Vous contribuerez ainsi à l’encouragement de la recherche sur le cerveau pratiquée en Suisse.

Faire un don

Magazine «le Cerveau»

« le Cerveau » paraît tous les trimestres; il est envoyé gratuitement aux donateurs de la Ligue suisse pour le cerveau. Commandez un spécimen!

Plus

Wir verwenden Cookies und Analysetools, um Ihnen den bestmöglichen Service zu gewährleisten. Indem Sie auf der Seite weitersurfen, stimmen Sie der Verwendung von Cookies und Analysetools zu. Weitere Informationen finden Sie in unseren Datenschutzbestimmungen ».

Ich stimme zu

Nous utilisons des cookies et des outils d’analyse dans le but de vous garantir le meilleur service possible. En continuant de surfer sur notre site, vous donnez votre consentement à l’utilisation de cookies et d’outils d’analyse. Veuillez consulter no dispositions relatives à la protection des données » pour de plus amples informations.

J’accepte