Exercices cérébraux pour tous les jours

Faites de votre entraînement cérébral une activité de chaque instant. Optimisez l’effet d’apprentissage en faisant des exercices qui mobilisent tous les sens. S’agissant par exemple d’un mot nouveau, il est bon de l’entendre, de l’écrire et de se le répéter à soi-même à voix haute. Essayez de vous diriger dans votre appartement les yeux fermés, en tâtonnant. Au lieu de n’utiliser que les yeux, vous activerez ainsi le toucher, l’ouïe ou l’odorat, qui vous annoncera le guéridon avec le bouquet de roses posé dessus. Vous mettrez ainsi en jeu des connexions cérébrales rarement sollicitées. Dans le bus ou le tram, tenez les yeux fermés et essayez de vous repérer à l’aide des bruits que vous entendez. Les oublis ne sont pas toujours dus à une mémoire défectueuse. Ils ont souvent pour cause un manque de concentration.

Voici comment améliorer cette dernière: examinez pendant environ une minute la reproduction d’un tableau (par exemple dans un livre d’art), le but étant de vous rappeler le plus grand nombre possible de détails (couleurs, objets, disposition de ceuxci, effets de perspective), que vous vous efforcerez ensuite de reconstituer. Bien apprendre, c’est être capable de traiter  apidement les informations. Or cette faculté décline à partir de 30 ans. Pour l’entretenir, prenez un article de journal dans lequel vous soulignerez le plus vite possible une lettre particulière, p. ex. tous les «t» qui s’y trouvent. Plus souvent vous répéterez cet exercice, plus vous améliorerez votre vitesse d’exécution. Mémoire: Attribuez à des objets des chiffres les représentant, par exemple: 0 = oeuf, 1 = arbre, 2 = cygne, 3 = tabouret, 4 = feuille de trèfle, 5 = main, 6 = luge, 7 = passoire, 8 = bonhomme de neige, 9 = serpent. Pour vous rappeler le chiffre 2861 (qui pourrait être un code de Bancomate), inventez une histoire: un cygne (2) et un bonhomme de neige (8) font de la luge (6) et finissent leur course contre un arbre (1). Inventez, sur le même modèle, une histoire pour la combinaison de chiffres 4839.

Le cerveau est le plus important de nos organes. Et pourtant, il reste tant de choses à découvrir à son sujet.

La Ligue suisse pour le cerveau soutient la recherche neurobiologique conduite en Suisse et fournit au public des conseils pour une bonne santé cérébrale.

Nous sommes entièrement financée par des donateurs privés. Vous contribuerez ainsi à l’encouragement de la recherche sur le cerveau pratiquée en Suisse.

Faire un don

Magazine «le Cerveau»

« le Cerveau » paraît tous les trimestres; il est envoyé gratuitement aux donateurs de la Ligue suisse pour le cerveau. Commandez un spécimen!

Plus

Wir verwenden Cookies und Analysetools, um Ihnen den bestmöglichen Service zu gewährleisten. Indem Sie auf der Seite weitersurfen, stimmen Sie der Verwendung von Cookies und Analysetools zu. Weitere Informationen finden Sie in unseren Datenschutzbestimmungen ».

Ich stimme zu

Nous utilisons des cookies et des outils d’analyse dans le but de vous garantir le meilleur service possible. En continuant de surfer sur notre site, vous donnez votre consentement à l’utilisation de cookies et d’outils d’analyse. Veuillez consulter no dispositions relatives à la protection des données » pour de plus amples informations.

J’accepte