Faire du bien au-delà de la mort

En faisant un testament, vous avez la possibilité de soutenir au-delà de la mort des valeurs et des causes que vous avez défendues de votre vivant. Si vous souhaitez soutenir la recherche sur le cerveau conduite en Suisse, vous pouvez prévoir dans votre testament de faire un legs à la Ligue suisse pour le cerveau ou de lui laisser un héritage. Vous contribuerez ainsi à ce que le traitement des accidents vasculaires cérébraux, de la maladie d’Alzheimer, des tumeurs cérébrales ainsi que d’autres maladies du cerveau continue de bénéficier des avancées de la recherche et atténuerez par votre geste la souffrance des malades et de leurs familles.

Pour être valable, un testament doit être établi en bonne et due forme. Il doit être entièrement rédigé de votre main (testament olographe), avec indication du lieu et de la date, et signé par vous-même ou établi devant un officier public (p. ex. un notaire). Le testament fixe le montant du legs ou la quote-part de l’héritier institué. S’il s’agit d’un legs (somme d’argent déterminée ou objets de valeur spécifiques tels que mobilier, bijoux ou titres), la Ligue suisse pour le cerveau n’acquiert pas la qualité d’héritier. S’il y a institution d’héritier, la Ligue suisse pour le cerveau acquiert la qualité d’héritier et participe comme membre de la communauté des héritiers pour une quote-part déterminée à la succession. Un testament peut être modifié ou révoqué à tout moment. En l’absence de testament, l’héritage est réglé selon les dispositions du Code civil. S’il n’existe pas d’héritiers légaux, la totalité de la succession échoit à l’État.

Les legs et les héritages en faveur d’institutions telles que la Ligue suisse pour le cerveau sont exonérés de l’impôt sur les successions et les donations. De ce fait, votre geste reviendra sans déduction aucune à la recherche sur le cerveau.

Aide-mémoire : Legs au bénéfice d’une organisaton d’entraide (fichier PDF, 301 Ko)

La Ligue suisse pour le cerveau est entièrement financée par des donateurs privés. Vous contribuerez ainsi à l’encouragement de la recherche sur le cerveau pratiquée en Suisse.

Le sport entraîne aussi le cerveau

N’oubliez pas qu’un bon état général profite à votre cerveau. Faites régulièrement de l’exercice afin de conserver force musculaire, endurance et mobilité. En faisant travailler votre corps, vous entraînez également votre cerveau, car c’est de lui que dépendent la coordination des membres ainsi que les fonctions d’équilibre. Maintenez-vous en forme en veillant à avoir une alimentation équilibrée.

Wir verwenden Cookies und Analysetools, um Ihnen den bestmöglichen Service zu gewährleisten. Indem Sie auf der Seite weitersurfen, stimmen Sie der Verwendung von Cookies und Analysetools zu. Weitere Informationen finden Sie in unseren Datenschutzbestimmungen ».

Ich stimme zu

Nous utilisons des cookies et des outils d’analyse dans le but de vous garantir le meilleur service possible. En continuant de surfer sur notre site, vous donnez votre consentement à l’utilisation de cookies et d’outils d’analyse. Veuillez consulter no dispositions relatives à la protection des données » pour de plus amples informations.

J’accepte